Les amis de la Lozère : cliquez ici pour revenir à l'accueil Le site pour découvrir et aimer la Lozère
Google
 
Web Sur AMILO
carte - géographie - Aubrac - Margeride - Causses - Cévennes - histoire - hommes - faune - flore - gastronomie
photos - cinéma - livres - peinture - hébergement - activités - Bête du Gévaudan
e-card - fonds d'écran - liens - plan du site - CNIL - Livre d'Or - la lettre - contact
>>accueil>>livres

La Lozère et la littérature

Bien sûr il y a les livres sur la Lozère, nombreux, variés, documentés de somptueuses photos. Nous n'en parlerons pas ici. Nous voulons vous donner envie de découvrir la Lozère au travers de romans, de récits, écrits parfois par des Lozériens, mais qui tous parlent de la Lozère. Souvent même, elle fait plus que d'être un élément du décor, en étant un personnage de l'histoire.

La Lozère est aussi une terre qui inspire les poètes. Retrouvez de très beaux textes sur la Lozère sur la page Poésie.

Retour à la terre La bête du Gévaudan, les faits ... Dictionnaire des noms de lieux en Lozère
Dictons, Proverbes de Lozère Privadou des Lauzes La magie des églises romanes La bête du Gévaudan
Cassagnas témoignages du temps passé Le loup acquitté enfin ! Il était une fois mes ancêtres lozériens Werewolf
Légendes indiennes Voyage avec Stevenson... Les Mazaudier de Langogne La mémoire des burons
Les Choisinets L'église romane de Langogne Gévaudan Le pays des vivants
Dans la gueule du vent Les Grandes Affaires Criminelles de Lozère La bestia Moisson d'enfance
Le sentier aride L'enfant oublié La tondue Si tu reviens en Margeride
Voyage avec un âne dans les Cévennes Le pain de Lamirand De mémoire de Bête Chemins de Transhumance
La Bête du Gévaudan (BD) Plaidoyer pour le loup Le carnaval des loups Drôles de bêtes en Gévaudan
Trente loups gris Le Diable et le Bon Dieu Paroles de burons Hautes Terres
Compostelle Les rebelles J'ai soif La banquise
Les camisards Les chasseurs de chimères Balades des jours ordinaires Tanguy

Une librairie spécialisée sur les Cévennes : Lou Cevenol

En partenariat avec En partenariat avec amazon.fr et En partenariat avec alapage.com AMILO vous propose de rechercher directement tous les livres sur la Lozère. Cliquez sur les bannières ci-dessus. début

Dictionnaire des noms de lieux en Lozère auteur Véronique Chabalier, Florence Guibert, Marie-Odile Mergnac
Saviez-vous que Saint-Chély évoque en fait saint Hilaire ? que Nasbinals rappelle la culture des navets qui se pratiquait à cet endroit mille ans plus tôt ? que Lachamp ne désignait pas un champ mais un plateau rocheux ? que le nom de lieu le plus long de la Lozère est Saint-Étienne-Vallée-Française ?...
Qui peut deviner, s'il n'est pas natif du département, que les habitants de Saint-Chély-d'Apcher s'appellent des Barrabans ? ceux de Bédouès des Bédouèsquins ? ceux de La Villedieu des Villadéens ? ou, plus surprenant encore, que ceux de Lachamp se désignent sous le nom de Coperoches ?...
Les noms de lieux avaient au départ des appellations signifiantes pour les premiers habitants : évocation d'une rivière, d'une source, d'une végétation, d'un mont, d'une caractéristique de construction ou d'une personne à laquelle le lieu était dédié. Ces significations sont aujourd'hui oubliées, alors que la recherche historique ou généalogique n'a jamais fait autant d'émules.
début

La bête du Gévaudan, les faits ... auteur André Aubazac
André Aubazac a été sensibilisé très jeune à cette histoire de Bête, et avait déjà publié en 2004 une étude qui avait forgé son intime conviction d'une intervention humaine dans ce drame : Drôle de bêtes en Gévaudan.
Mais comme le déroulement embrouillé de l'intrigue souffre d'une pénurie documentaire fréquente, il n'était pas encore satisfait.
Un premier déclic s'est produit avec la découverte de désordres inhabituels dans le Vivarais, coïncidant avec l'ouverture du gigantesque chantier de la côte de Mayres qui occupa une très importante main d'oeuvre. L'examen des désordres a finalement guidé les recherches vers cette terrible guerre de sept ans qui venait tout juste de finir, et qui a mis sur les chemins des milliers de soldats démobilisés dont certains, venant de Silésie, n'avaient pas d'autre choix que de traverser la Margeride à pied pour rentrer chez eux, plus à l'Ouest. Et des crimes ont jalonné leurs itinéraires, parce que quelques-uns d'entre eux s'étaient habitués à manger de la chair humaine. Et ils l'ont fait avant et après leur transit en Gévaudan.
Le transit de ces vagabonds peu fréquentables a duré moins d'un an en Margeride, mais il a été envenimé par un sanglant règlement de compte familial, qui a fait faire fausse route aux autorités de l'époque, puis plus tard aux chroniqueurs partis à la recherche de la vérité. Une étude du Gévaudan de 1764 par un Gévaudanais, des découvertes inédites surprenantes, des analyses pertinentes, qui ne doivent pas entacher la notoriété d'un mythe désormais bien établi, et soigneusement entretenu dans un musée fantastique d'une richesse exceptionnelle.

Pour en savoir plus et se procurer le livre : cliquez ici

début

La magie des églises romanes auteur André Aubazac
Des vallées, des montagnes, des rochers, des rivières, des sources, des menhirs avaient acquis, au moyen-âge, une notoriété pour garantir un mieux être. Des sites magiques ont attiré les foules qui y trouvaient un apaisement de leurs maux. Certains ont été christianisés. Des lieux célèbres ont servi la promotion de la Chrétienté. Outre les sites incontournables de Jérusalem, Rome ou Saint Jacques de Compostelle, Chartres ou Amiens, il y a eu l'abbaye du mont Saint Michel, le mont Gargano en Italie, et la chapelle Saint Michel d'Aiguille au Puy, et combien d'autres plus modestes et tout autant efficaces dont Langogne a fait partie.

La magie d'une église romane du 12ème siècle est de pouvoir éradiquer tout trouble naissant de la conduction nerveuse. Il suffit de savoir s'en servir. Le parcours initiatique dans une église romane des 11 ème et 12ème siècles comporte des passages obligés, tout comme un labyrinthe, dont l'addition des étapes aboutit à cet effet de recharge. Et si le visiteur y ajoute une démarche de foi qui le rend encore davantage perméable, alors tout est possible. Mais là on touche à un domaine réservé, celui de l'intimité.

L'église romane de Langogne est structurée pour moduler toutes ces influences. Plus de 80 chapiteaux d'une superbe facture, sont là pour cadencer la remise en forme de celui qui prend la peine de ' les lire et de les comprendre, chaque halte se chargeant de ponctuer des recharges revitalisantes, spirituellement et matériellement, au même rythme. Au lecteur de comprendre cette magie, puis de tenter l'aventure.

début

Privadou des Lauzes auteur Alain Privat
Causse Méjean, 1895. Paul et Marie Privat, paysans honnêtes et courageux, ont du mal à subvenir aux besoins de leurs enfants, Auguste dit Privadou, Célestine, Odilon et Etienne. Malgré des conditions du contrat de fermage très contraignantes, ils décident de prendre en main Les Lauzes, propriété de la marquise d’Hauterives.

Une nouvelle vie commence, rythmée par la foire de la Saint-Michel à Meyrueis, les fêtes religieuses et les travaux agricoles. Dans cette famille laïque du côté paternel et catholique du côté maternel, les enfants apportent une aide active quand ils ne suivent pas les cours de Josépha Coste, à l’école communale, et les leçons de catéchisme de l’abbé Pouget.

Auguste est un enfant vif et imaginatif qui assume avec fi erté son rôle d’aîné. Sa rencontre avec Anaïs, la fille de la marquise, va bouleverser son existence.

Aux éditions De l'Ecir. Pour en savoir plus : Privadou des Lauzes

début

Dictons, Proverbes et autres sagesse de Lozère auteur Louis Hugon
Quand un enfant du pays donne corps à toute la sagesse populaire d’une région… Retrouvez, en français et en patois, les plus belles expressions de la Lozère.

Rien de tel qu’un enfant du pays comme Louis Hugon, pour vous conter la sagesse populaire des terres qu’il aime et donner une image très complète de la richesse et des réussites du dialecte gévaudanais. Pour entreprendre la collecte de plus d’un millier de dictons et proverbes, il faut aimer ce gévaudanais depuis sa plus tendre enfance. Une passion des mots et de la langue qui a en outre guidé toute sa vie, le menant à être professeur de Lettres classiques. Des adages qui chantent le quotidien et son labeur, les bon sconseils d’une mère à sa fille, de l’argent dur à gagner, du temps qui passe et des railleries faites à son prochain…

Des expressions qui vous feront aimer la Lozère à votre tour !

Aux éditions De Borée. Pour en savoir plus : Dictons, Proverbes de Lozère

début

Cassagnas témoignages du temps passé auteur Ives Rauzier
Histoire et témoignages du temps passé : l’exemple d’une commune des hautes Cévennes lozériennes à travers des textes historiques et les souvenirs (Collectage effectué à la fin des années 1990).

Livre en vente sur le site : thebookedition.com

Les bénéfices de cette parution seront intégralement reversés à "l'association pour une vie culturelle à Cassagnas et le renouveau de son temple".

début

La bête du Gévaudan à travers 250 ans d'images auteur Eric Mazel et Pierre-Yves Garcin
Sous le nom de DJ Kheops, Éric Mazel est membre du groupe de rap IAM. Eric Mazel a rassemblé une collection de plus de mille pièces sur la Bête du Gévaudan. Il en présente ici les trésors : gravures, livres anciens, objets, vignettes publicitaires, journaux illustrés, documents d’archives, etc. Cette iconographie, la plus complète jamais rassemblée concernant la Bête, est commentée par un texte clair et concis présentant toutes les données d’un fait-divers qui conserve tout son mystère et retraçant l’étonnante cavale du monstre à travers l’imaginaire depuis 250 ans. La Bête du Gévaudan à travers 250 ans d’images est une introduction incontournable pour ceux qui veulent découvrir l’histoire de cette fantastique affaire. Elle fera aussi le bonheur des « mordus de la Bête » par la richesse inédite de la documentation présentée. Bienvenue dans le musée imaginaire de la Bête !

Pierre-Yves Garcin, historien de formation, a travaillé dans l’industrie du disque et l’audiovisuel.

début

Werewolf auteur Jean-Christophe Macquet
Existe-t-il un lien entre la Bête du Gévaudan et Bertrand du Guesclin ? A priori, non ! Le connétable de France était, dit-on, très laid, mais de là à le confondre avec un croquemitaine... Et pourtant, en ce mois de novembre de l'année 1905 , le capitaine Louis Delamer se voit confier une bien étrange mission : mettre hors d'état de nuire une créature qui sème la terreur dans le département de la Lozère et dont les crimes ne sont pas sans rappeler ceux perpétrés presque cent cinquante ans plus tôt par la célèbre Bête !

début

Il était une fois mes ancêtres lozériens auteur Geneviève Broux-Roudil
A travers l’histoire d’une famille du pays, Geneviève BROUX-ROUDIL raconte dans cette monographie, tous les pans de la vie quotidienne que partageaient les habitants de la Margeride. Crée en marge d'une exposition : « Il était une fois…mes ancêtres Lozériens », ce recueil de 120 pages abondamment illustré de photographies anciennes, de fac-similés de documents personnels et d’images variées, permet à tous Lozériens ou non, de retrouver une part de l’histoire de nos anciens qui nous est à la fois si familière et si éloignée. Les lecteurs pourront ainsi découvrir non seulement comment vivaient nos aïeux mais aussi comprendre, avec notre regard moderne, quelles étaient les conditions dans lesquelles ils travaillaient, s’instruisaient, se logeaient et se mariaient. En vente à Châteauneuf de Randon, Langogne, Mende ou auprès de l'auteur : Geneviève Broux-Roudil

page sur la bête du Gévaudan - page sur le dompteur Pezon -

début

Le loup acquitté enfin ! auteur Hervé Boyac
Ce second livre, qui fait suite à La Bête du Gévaudan, Plaidoyer pour le loup sorti en 2004, a pour but de s'approcher d'un peu plus près de la vérité, tout en acquittant le loup sans équivoque. Cette lointaine affaire de notre histoire (1764-1767), est hélas bien réelle et non une légende ; une Bête féroce aura provoqué la mort d'au moins 80 personnes, en près de 200 attaques sur la Margeride et l'Aubrac.
Cette "Beste" comme la dénommeront les paysans est imprévisible, elle va éviter tous les pièges, et échapper à toutes les chasses menées contre elle par les plus grands spécialistes lancés à ses trousses, sur ordre du Roi Louis XV. Cette invulnérabilité déconcertante démontre à l'évidence qu'elle était dépendante de l'homme.
Enfin après quatre années de ravages, la Bête "tombera" sous les balles d'un paysan nommé Jean Chastel, et les attaques cesseront à jamais. Durant 1 000 jours cette longue saga, et son lot de victimes, aura semé la terreur et la désolation dans cette région austère et misérable.
Règlement de compte sur ordonnance Derniers soubresauts des querelles religieuses ? Complot politique Prémices de la révolution ? Agissements de pervers ? Quels sont les auteurs et les mobiles de cette affreuse série meurtrière ?

Hervé Boyac est un autodidacte passionné de la nature, et du loup depuis 25 ans. Membre actif de l'association Ferus qui défend les grands prédateurs, il milite pour un retour accepté et concerté du loup dans notre pays. Son intérêt pour cet animal mythique l'a aussi conduit à travailler sur la Bête du Gévaudan, depuis près de 15 ans maintenant.

couverture - résumé - souscription

début

Les Mazaudier de Langogne auteur André Aubazac
Langogne a connu les heures les plus sombres de son histoire au cours des atroces guerres de religions (1562-1598) qui avaient dégénéré en une guerre civile aveugle. Les paysans avaient déserté les campagnes, les disettes aggravaient les ravages des fréquentes épidémies, et tout le Gévaudan était devenu exsangue. La paix revenue, il a bien fallu reconstruire, repeupler les campagnes, remettre les terres agricoles en culture. Les Mazaudier ont fait partie de cette main-d'oeuvre venue d'ailleurs, et se sont incrustés dans l'économie locale, tout autant que d'autres familles prolifiques toujours bien établies ( Lahondès, Viala, Bonnefille, etc...). L'auteur est parti à la recherche des ancêtres Mazaudier à partir d'un couple installé à Espradels en 1896, pour découvrir un arbre généalogique ascendant qui remonte jusqu'avant 1600. Il a rencontré tellement d'autres familles Mazaudier, qu'il a voulu les classer en branches agnatiques descendantes dans lesquelles d'autres Mazaudier pourront retrouver le maillon qui leur manque.
début

Voyage avec Stevenson ... auteur Jean-François Dars
En septembre 1878, Robert Louis Stevenson, l'auteur de l'Ile au trésor a traversé les Cévennes à pied avec un âne. Voyage initiatique d'un futur auteur qui se cherchait, véritable carte postale dynamique d'une Lozère à la fin du 19° siècle. De nos jours, Jean-François Dars a repris le même itinéraire, accompagné d'une bicyclette.

Son voyage à lui est à noveau une carte postale de la Lozère, et il a su, avec une plume légère, en s'appuyant sur Stevenson, montrer une société en évolution, en changement, bref, une Lozère qui vit. Mais, c'est aussi l'occasion d'une interrogation ethnologique, voir un peu écologique. Et si le bonheur était dans le pré ?

Michel volle (numérologie cévenole) a publié un commentaire sur le livre.

début

Légendes Indiennes auteur Robert Gandolfo Dupouy
Après des études supérieures et une carrière dans la police, avec notamment sept années en Lozère, Robert Gandolfo Dupouy a pris la plume avec la retraite. Si le livre raconte l'histoire du peuple indien, certains passages pourraient rappeler des récits lozériens, particulièrement au moment de la deuxième guerre mondiale et de la résistance. Une lecture agréable et un bonne oeuvre puisque les droits d'auteur sont versés à l'orphelinat de la police.
début

Les choisinets auteur André Aubazac
A 5 km de Langogne, le hameau des Choisinets présente d'imposantes ruines qui intriguent le touriste!, Un château y a été maintes fois remanié depuis le Moyen Age, puis un orphelinat y a pris naissance et y a prospéré pendant un demi-siècle. Le château s'est imposé au carrefour d'un itinéraire très fréquenté en provenance du Vivarais? Les guerres dévastatrices, l'impécuniosité des héritiers a failli le détruire. L'orphelinat a permis de relever les vieilles pierres mais la conjoncture de nouveau l'a amené vers l'abandon.

Ce livre est le quatrième livre d'André Aubazac, dédié à la région de Langogne et au Massif de Mercoire.

début

L'église romane de Langogne auteur André Aubazac
L'église de Langogne est une église romane. Comme toutes les églises romanes, elle est faite pour guérir, guérir l'âme bien sûr et peut-être plus... Une aubaine pour les pélerins qui s'y sont pressés par milliers. Malgré les travaux qui se sont succédés dans cette église, André aubazac nous fait redécouvrir la disposition originale des chapiteaux et peut-être les mystères qui les entourent. Pourquoi l'église est-elle bâtie sur une infrastructure aquifère souterraine, quelle énergie se dégage de ses piliers ?

Une enquête surprenant et passionnante, un moyen pour André Aubazac de nous faire découvrir sa région de Langogne.

début

Dans la gueule du vent auteur Daniel Meynard
Florent arrive à Favolle, dans sa nouvelle famille, un 31 décembre. Pas facile d’arriver dans un petit hameau du Gévaudan et de se faire sa place, surtout avec le passé de Florent. Un passé qui l’a fait souffrir, du temps où il habitait avec sa mère et « le monstre » ; et qui continue encore aujourd’hui à le rendre haineux et malheureux, malgré le temps, malgré la distance, malgré la prison qui enferme le monstre, malgré l’asile qui protège sa mère. Le seul monstre maintenant, c’est La Bête. La fameuse Bête du Gévaudan qui hante les nuits et les corps des enfants. C’est la seule chose qui fasse encore peur à Florent. Heureusement toute sa nouvelle famille est là pour le soutenir, pour l’aider et l’aimer. Et puis, il y a Lucie, la belle, la mystérieuse Lucie. De saisons en saisons, Florent se rend compte que La Bête n’existe pas seulement dans les livres, que le Gévaudan abrite encore de drôles d’individus pas toujours recommandables quand on a treize ans...
début

Gévaudan auteur Philippe Mignaval
19 juin 1767. Jean Chastel, un paysan, abat la Bête du Gévaudan dans la forêt de La Ténazeyre, alors qu'elle vient d'attaquer et de tuer sa centième victime. Toutes des femmes et des enfants. La bête est embaumée et expédiée à Paris, où elle est examinée par Buffon, sur ordre de Louis XV : il s'agirait d'un loup de taille remarquable, hélas dans un état de putréfaction si avancé qu'on s'en débarrasse rapidement. Mais est-on sûr que le loup expédié à Paris était bien la Bête ? De nos jours, à l'issue d'une conférence, une jeune femme nommée Margeride approche un scientifique venu parler de clonage. Elle lui révèle que sa famille détient depuis le XVIIIe siècle une relique effroyable : un fragment de peau et de fourrure ayant appartenu au monstre. Ensemble, ils parviennent à recréer l'animal fabuleux, mais leur créature s'échappe et les meurtres d'enfants recommencent. Avec la même interrogation que jadis : la Bête agit-elle seule ou obéit-elle à un maître ? Dans la solitude glacée des forêts et des landes, le retour du monstre réveille de troubles instincts. Notre Gévaudan intérieur.

Pour en savoir plus sur la bête du Gévaudan

début

Le pays des vivants auteur Jean-Pierre Milovanoff
Un homme s'évade à la faveur d'une tempête de neige. Il s'enfonce dans les grands espaces déserts de la Lozère où personne n'aura l'idée de le rechercher. Il tente de rejoindre un certain Kochko, vieux boxeur à qui il a sauvé la vie autrefois. L'imprévisible surgit alors de toutes parts. La vie bouscule le fait divers, une vie bariolée, parcourue de coups de foudre, à l'image des cascades de balles d'une jongleuse et des jeux dans la neige de quelques enfants sourds-muets. Là où le lecteur s'attendrait à un suspense policier, voici que font irruption des êtres fragiles et cocasses comme Bichon le fossoyeur inventif ou Faustine la chanteuse de cabaret. Le fugitif comprendra-t-il qu'il a trouvé mieux que ce qu'il cherchait ? Jean-Pierre Milovanoff, en conteur magistral, est ici au sommet de son art.
début

Les Grandes Affaires Criminelles de Lozère auteur Marie-Pascale Vincent
De la bête du Gévaudan à l'empoisonnement de Saint-Paul-le-Froid, à la découverte d'archives inédites. Le département de la Lozère connut bien d'autres affaires : le procès d'Aumont, les assassinats de Rousson, la fin de la veuve Boudet, etc. Des affaires retracées pas à pas, un témoignage de la vie passée dans les rudes montagnes. Le prix de l'honneur, le prix du sang.

Voir la plaquette de la maison d'édition (format PDF)

début

Moisson d'enfance auteur Paul Bélard
Peu après la naissance de Paul, ses parents ont quitté leur village pour quêter la fortune et une vie moins pénible à Paris. Cependant, chaque année, Paul revient passer les trois mois de vacances chez son oncle resté au pays, pour des étés qui ont un avant-goût de paradis. Du moderne pavillon de banlieue à la ferme montagnarde, c'est pour le petit Parisien une descente de cinq cents kilomètres seul vers le Sud et une remontée dans le temps d'au moins cinquante ans... C est aussi l'occasion, pour le jeune citadin, de découvrir la vie et d'inventer les pires bêtises avec ses cousins.

Sans aucun doute autobiographique, l'action de ce livre se déroule dans le Cantal, mais décrit avec justesse la vie dans nos Montagnes.

Voir la plaquette de la maison d'édition (format PDF)

début

La bestia auteur Adrien Pouchalsac - Jan Turec
Entre des cônes volcaniques couverts de pins noirs, au milieu de landes grises ou vertes, un vent souffle sa froidure, sa violence sur une herbe folle. Vous respirez une odeur d’éternité, une pureté venue du fond du ciel. Enivré par tant d’air vif, un cri d’épouvante vous surprend. Est-ce un écho d’hier ou le fruit de votre imagination ? Nulle part ailleurs, le passé est aussi proche et le futur impossible. Vous êtes en Gévaudan, au pays de la bête ! Rompue à l’exercice de la séduction, la peur se nourrit de chacune de nos pensées. Quels que soient son siècle et ses formes, son dessein est le même, soumettre les esprits à leurs propres faiblesses...

www.labestia.fr

début

Le pain de Lamirand auteur Jean Anglade
Jean Anglade est originaire de Lamirand, petit hameau proche de Thiers, fils d'une servante et d'un ouvrier maçon. La région de son enfance, où le destin le laissa tomber, quoique située en bordure de sa province est complètement auvergnate dans sa nature profonde, son langage, ses traditions, son goût forcené pour le travail et la réussite. Mais elle est en même temps tout à fait différente par son aspect coutelier, c'est-à-dire avide de bonne chère, de bons boires et de bons rires, son accent méridional, la chaleur de son accueil, l'architecture verticale, cacophonique, ensoleillée de la capitale du couteau, la débrouillardise de son industrie... Un pied toujours à la campagne, auprès de la grand-mère gardeuse de chèvres, du grand-père violoneux et de l'oncle monteur de lames qui lui fournit les premières images de l'enfer et du paradis, il nous emmène avec sa plume dans un autre temps, " le temps où les miracles ne sont pas encore venus et où même les pleurs, pour salés qu'ils soient, laissent dans le souvenir un goût de sirop.
Aujourd'hui, les éditions De Borée vous proposent un coffret regroupant trois ouvrages de Jean Anglade : Le pain de Lamirand, Les mains au dos et L'ivraie et le bon grain.
Pour en savoir plus : le coffret Jean Anglade
début

Retour à la terre auteur Marie de Palet
De retour en France, après la guerre d'Algérie, hanté par des images insupportables, Robert a perdu le goût de vivre. Il n’éprouve plus de sentiment pour Solange. Fâché avec son père, il quitte la ferme et se réfugie chez un ami devenu viticulteur. Son regard croise alors celui de la belle Armande dont il tombe follement amoureux.

Pour en savoir plus : Retour à la terre

début

Le sentier aride auteur Marie de Palet
Dans la région du mont Lozère, Louise, une jeune paysanne, est amoureuse d'Adrien, un garçon rêveur du village voisin et cadet d'une famille paysanne très aisée. Cet amour est contrarié par la mère d'Adrien qui lui prépare un mariage d'intérêt. Les amoureux tiennent bon mais la déclaration de guerre de 1914 retarde leurs projets. Cette guerre va transformer la vie de tous et briser bien des destins. Ce livre nous fait revivre ou découvrir la vie dans nos campagnes pendant la période de la première guerre mondiale, une guerre qui va changer profondément les mentalités et les manières de vivre. Louise tentera, à travers cette tragédie, de forcer le destin et de trouver une nouvelle vie.
Auteur prolixe des éditions De Borée, Maire de Palet connaît une notoriété qui ne cesse de l'enchanter et de l'étonner puisque cette " célébrité " lui est advenue à l'heure de la retraite, lorsqu'elle a abandonné ses stylos rouges d'institutrice pour sa plume d'écrivain. Lozérienne de racines et de cœur, Marie de Palet met en scène sa province d'origine dans ses livres, mais ce cadre est surtout prétexte à des intrigues dont la trame quasi policière mêlée à une connaissance intime du monde paysan d'autrefois renouvelle le genre des romans dits " du terroir ".

Aujourd'hui, les éditions De Borée vous proposent un coffret regroupant trois ouvrages de Marie de Palet : le sentier aride, L'enfant oublié et La tondue.
Pour en savoir plus : le coffret Marie de Palet
début

L'enfant oublié auteur Marie de Palet
Charles, garçon rêveur, a huit ans quand l'Assistance publique le confie à Marceau et sa femme Jeannette, deux braves paysans de Lozère. À la ferme du Hibou, Charles serait presque heureux s'il ne songeait toujours à sa mère. S'il ignore tout de sa naissance, de nombreuses personnes du pays semblent être dans le secret et c'est par bribes que le voile par moments se soulève. Mais la vérité sera bien différente du rêve qu'il s'était construit... différente et terrible.
début

La tondue auteur Marie de Palet
1945, la France est libérée. Yvette Martin rentre au pays qu'elle a fui quinze ans plus tôt pour " monter " faire sa vie à Paris. Un foulard cache mal ses cheveux courts, beaucoup trop courts, portant encore " les marques des ciseaux de la honte ". Dans son village natal où elle vient se réfugier, Yvette espère se faire oublier, retrouver la paix. Mais elle retrouvera un village à jamais marqué par l'Occupation, rongé par la haine, les secrets qui engendrent des rumeurs et qui touchent sa famille de près, de bien trop près. Qui est donc cet inconnu aux yeux de velours noir, arrivé par le même train qu'elle ? Que cherche-t-il dans ce petit village de la région de Mende ? Qui était ce couple caché à l'écart du village pendant la guerre, mystérieusement disparu et que lui cachent ses parents ? Yvette sait qu'elle doit répondre à toutes ces questions pour pouvoir un jour vivre en paix, mais à quel prix ?

La bête du Gévaudan auteur Jean-Louis Pesch
De 1764 à 1767, le Gévaudan paya un lourd tribut à une créature insaisissable et malfaisante que nul ne parvenait à tuer ! À l'orée d'un bois, sur le chemin des pâturages, les habitants de cette contrée tremblèrent sous le joug d'une Bête mystérieuse et menaçante qui a marqué de son empreinte la terre et les esprits…
À la naissance de ce mythe, des faits, des dates, des villages où, aujourd'hui, le souvenir du petit peuple victime reste vivace.
Réalisant un véritable travail d'historien, basé sur un repérage terrain considérable, restituant paysages, architecture, codes vestimentaires de l'époque, le célèbre dessinateur de bandes dessinées, Jean-Louis Pesch, illustre pour nous l'histoire de la Bête. Point de délires sur l'origine de la créature, mais une trame historique
qui laisse encore de la place à nos rêves ! Une BD qui se veut pédagogique et historique pour rectifier de nombreuses contre-vérités au sujet de cette Bête qui hante encore l'esprit des habitants.
Voir la plaquette de la maison d'édition (format PDF)

Pour en savoir plus sur la Bête du Gévaudan
début

Chemins de Transhumance auteur Jean-Paul Pourade
Renaître, avec l'appel des hommes de la montagne dans la spirale du vent, avec le bruit des charrois dans le soleil du matin, avec le chant du rouge-gorge dans les murmures du soir, avec la mémoire des burons sculptée dans le bois de l'éternité.

Par les chemins de transhumance qu'efface le temps, Jean-Paul Pourade et Christian Jallat nous emmènent à la rencontre des derniers buronniers de l’Aubrac.  Dans le frémissement des sources et la lumière d'or des drailles millénaires, dans le flamboiement des genêts et les sonnailles des troupeaux, à l'ombre des burons moussus éclate l'intense émotion des pastorales de notre enfance.

Une ode poétique à la mémoire des gestes d'antan, préfacée par Jean-Pierre CHABROL. A découvrir sur AMILO
début

Drôles de bêtes en Gévaudan auteur André Aubazac
Tout a commencé autour de Langogne où plusieurs victimes sont découvertes avec des blessures suspectes, au point d'alerter les autorités qui mettent en place des moyens pour traquer l'assaillant que tout le monde décrit comme un animal.

En reconstituant la chronologie des évènements et en les insérant dans le cadre de vie de l'époque, les habitants des campagnes apparaissent miséreux mais non dénués de jugeote, soumis à des maîtres civils et religieux tout puissants.

Des situations dans un système féodal en perte de vitesse avec des seigneurs locaux qui ne sont pas tous exemplaires.

Le carnaval des loups auteur Jean Paul Malaval
En 1765, le haut pays du Gévaudan est ensorcelé par la peur. Une bête faramineuse sème la mort, jour après jour, sans que rien puisse interrompre ses crimes. Pour les uns, les plus humbles, il s'agit d'un monstre sorti des enfers, pour les autres, prêcheurs et prédicants, de la colère de Dieu.

Vivien Lafontaine, naturaliste, et son fidèle serviteur Anselme hilaire mènent leur enquête, qui les transporte dans l'univers fascinant des loups jusqu'à chez Zacharie, un vieil ermite.
début

Plaidoyer pour le loup auteur Hervé Boyac
La bête apparaît en juin 1764, dans le sud du Gévaudan. Très vite elle va semer la terreur. Les paysans désespérés pensent que la bête est un démon que seul Dieu pourra détruire. Après trois années de ravages la bête tombera sous les balles d'un paysan nommé Jean CHASTEL. Depuis lors, le loup est toujouts tenu responsable de cette affaire à laquelle il n'est pourtant pas directement lié. Ce livre esaie de rétablir la vérité en rendant plausibles les faits et en disculpant le loup.
couverture - sommaire - résumé - souscription
début

Trente loups gris auteur Joachim Sébastiano Valdez
Le Massif Central, l'hiver, la neige, des meurtres, des loups et un enquétrice de la gendarmeire des plus têtues...et quand Solo le loup et sa meute rêvent de retourner en Sibérie, on en oublierait presque qu'une enquête est en cours dans laquelle ces animaux magnifiques on peut-être un rôle à jouer. Peut-être...
Polar hivernal s'il en est, mais aussi monographie décapante d'une bourgade de province à travers le prisme d'une enquête. Premier roman policier pour cet auteur venu du Chili, en exil.
début

Balades des jours ordinaires auteur Marie Rouanet
Je ne suis aventureuse que dans les voyages des jours ordinaires", écrit Marie Rouanet. Partir loin n'est pas nécessaire au voyage : telle est la leçon de ce recueil de balades qui sont comme autant de nouvelles. Que l'on soit dans la rue un jour de fête de la Musique, que l'on écoute hurler les loups en Lozère ou que l'on sente se refermer sur soi le silence d'un musée désert de campagne, l'important n'est pas ce que l'on voit, c'est tout ce que le lieu, le moment et les gens rencontrés éveillent de résonances, de nostalgies, d'émotions, de désirs et de faims.
début

La Diable et le Bon Dieu en Occitanie auteur Adrienne Durand Tullou
Adrienne Durand-Tullou a raconté dans Le Pays des asphodèles son arrivée comme institutrice sur le causse de Blandas dans les années trente, puis sa découverte émerveillée d'un pays auquel elle a consacré sa vie, devenant tour à tour spéléologue, ethnologue, archéologue, historienne. Continuant d'explorer les facettes de son pays d'élection - les confins du Gard, la Lozère et l'Aveyron -, elle se lance ici dans une grande enquête mêlant archives et témoignages sur les superstitions traditionnelles et les pratiques magiques : magie blanche, magie noire, possessions démoniaques... La magie blanche est bénéfique, avec ses porte-bonheur, ses sorts heureux, ou encore certaines pratiques étranges des rebouteux. La magie noire, elle, est faite d'amulettes maléfiques, de maisons ensorcelées, de suicides inexpliqués, de bergers épouvantés. Quant à la possession, elle compte quelques affaires très spectaculaires. Un document sur les secrets les mieux gardés de nos campagnes. Un chant d'amour à une région splendide et désolée, peuplée de femmes et d'hommes aussi attachants qu'austères.
début

Hautes Terres auteur Jean-Louis Magnon
Entre Aubrac et Aveyron, sur ces hautes terres d'une beauté sauvage et rude, les passions sont âpres comme les hivers. Celle par exemple qui va naître en Pauline, gouvernante de la ferme du Puech, en cette nuit de 1916 où le destin lui apporte, Marie, une petite orpheline. Volontaire, aimante, dominatrice aussi lorsqu'il s'agit de soumettre les hommes, Pauline se jure de soustraire l'enfant aux servitudes et aux misères qu'elle-même a connues...
Autour d'elles, la trop douce Yvonne de Lintes, héritière mal mariée au grossier Léon Saubade, maître du Puech ; Loïc, le bandit au visage d'ange ; plus tard, Paco, le réfugié espagnol : autant de personnages, de destins qui s'accomplissent au long d'une saga forte et vraie, dans cette proximité de la terre et de l'homme que le romancier du vaste monde sait nous rendre sensible, avec un lyrisme et une vérité qui l'apparentent à Giono.
début

Compostelle auteur Yvon Boëlle, Patrick Huchet
A l'aube du XXIe siècle, les pélerins de Compostelle reprennent, chaque année plus nombreux, les anciennes voies qui se sont dessinées au fil des siècles, pour rejoindre la ville sainte de Galice, Santiago. " Sur les chemins de Compostelle " vous ouvre tout d'abord les grandes pages d'une histoire très riche : comment est né ce fabuleux pélerinage ? Quelles étaient les quatre grandes voies sillonnant la France ? Comment vivaient les " jacquets " ? etc. Patrick Huchet et Yvon Boëlle vous invitent ensuite à les suivre sur les sentiers de France et d'Espagne, entre paysages somptueux (l'Aubrac, la Meseta) et merveilles romanes (Conques, Moissac, Puente la Reina, Torres del Rio...). Livre de culture et de découverte, cet ouvrage se veut d'abord et avant tout une invitation à partir sur le " chemin de l'étoile ".
début

Les Rebelles auteur Jean-Pierre Chabrol
D'après Zola, y a-t-il autre chose en art que de livrer ce qu'on a dans le ventre ? Alors cet été-là, pardonnez-moi, je me suis soulagé : ma Cévenne, mes voisins, mes parents, mes amis, les mineurs, les paysans, mon atavisme huguenot, mes idéaux marxistes, sur la terre comme au ciel, et sous la terre, la tramontane, la vigne et le charbon, un cocktail, un " mescladis " selon le vocable occitan, tout cela partait d'un lieu, un village que je nommais Clerguemeont, qui rayonnait comme un soleil dont la chaleur allait réverbérer jusqu'à Paris, jusqu'à Hambourg... Les Rebelles, je persiste et signe, c'était le meilleur de mon passé... Mais qu'est-ce qui nous est arrivé dans ce virage brutal du milieu de notre vingtième siècle ? Dans les années 60, quand j'écrivais la trilogie, je croyais encore que Clergumeont perdurerait... qu'au moins l'esprit rebelle de ses descendants de camisards et de maquisards serait éternel. Le pays de mes rebelles n'existe plus. C'est un espace romanesque qui répand le parfum perdu des puissantes armoires de jadis que l'on ne préservait pas de mites avec du poison, mais avec des sachets de lavande. Voire... Dans ces années 30, c'était le krach de la bourse de New York, il y avait des millions de chômeurs dans le monde, fascisme et racisme montaient partout, Gauche et Droite se fusillaient en Espagne...L'Histoire a tendance à réchauffer ses fours. Peut-être bien que soixante ans plus tard, à la fin de notre putain de siècle, ces trois bouquins, et le Crève-Cévenne qui est en quelque sorte l'épilogue, se liront d'un regard dessillé.
début

Tanguy auteur Michel del Castillo
De Tanguy à Xavier, il y a toutefois plus que l'épaisseur d'une vie, il y a le vertige d'une horreur que je n'osais pas fixer, de peur de m'y abîmer. Premier roman de moi publié. Tanguy n'était pas ce cri du coeur que beaucoup voulurent y entendre. Il n'est pas le fruit de la nécessité biographique. Son modèle n'est pas le témoignage : il se trouve chez les auteurs que j'étudiais avec ferveur, notamment Dostoïevski. Je ne romançais pas ma vie, je biographisais le roman. C'est d'ailleurs sur ce point, l'exemplarité d'une enfance de guerre, de toutes les guerres, qu'insistait François Le Grix, mon mentor littéraire. C'est ainsi que les jeunes le lisent avec, dans leur tête, les images que la télévision leur assène. Aucun ne me demande si l'histoire est vraie, puisqu'elle se répète sous leurs yeux. Toujours et partout, du Rwanda à la Bosnie, du Viêt-Nam au Cambodge, ils reconnaissent le même enfant supplicié.
début

J'ai soif auteur Laure Charpentier
Je suis née en ayant soif. Soif d'amour, soif de liberté, soif d'absolu. Pendant treize ans, j'ai anesthésié cette soif au fond d'une bouteille, jusqu'au jour où j'ai découvert le don de soi et l'amour des autres. Alors, tout a changé. Depuis vingt-deux ans, Laure Charpentier lutte contre un fléau de l'humanité : l'alcoolisme, entraînant à sa suite des êtres désespérés en quête de renaissance. En juin 1996, sa longue bataille pour la dignité trouvera sa consécration : au coeur de la Lozère, une grande demeure accueillera les mères en voie de guérison accompagnées de leur enfants. Une première en Europe et un immense espoir pour les 1 500 000 femmes malades de l'alcool que compte la France.
début

La banquise auteur Jean-Pierre Chabrol
Dévalant des cimes sauvages du mont Lozère, son redoutable manche de pioche à la main, Clémence, superbe rousse de vingt ans, devient la buraliste de Bouscassel, village huguenot typique de la Cévenne. Elle doit s'imposer à ce petit peuple truculent et sarcastique de paysans et de mineurs, puis imposer son fils, l'enfant sans père qu'elle idolâtre. Elle va se faire accepter, apprécier de ces rebelles, jusqu'à devenir"leur"Clémence. Mais l'allégresse du Front populaire ne dure pas, voici venir la guerre d'Espagne, celle de 40, l'Occupation... L'Histoire vient bousculer les familles. Des hommes s'introduisent dans l'intimité de cette gaillarde d'apparence glaciale. Nervis, révolutionnaires, Allemands, Josse-le-Flamand, Paco le dinamitero, le capitaine Amadeus Kandler entreront tour à tour dans sa chair et son coeur, mais son fils l'emportera toujours, elle ira pour lui au-delà de l'imaginable. Une histoire fascinante par un Chabrol au sommet de son art.
début

Les Camisards auteur Guy Caunègre
1685 : l'Edit de Nantes était révoqué et le culte protestant, déjà entravé depuis 1661, banni. Tous les réformés du royaume de France selon le bon vouloir de Louis XIV, devait intégrer le giron de l'Eglise catholique et romaine au nom du principe énoncé par le monarque tout puissant : un seul roi, une seule confession. Les récalcitrants étaient emprisonnés, torturés, enchaînés sur les galères, déportés en terre lointaine ou mis à mort. Une résistance spirituelle, non-violente s'organisa, mais la persécution, souvent féroce, suscita la colère de quelques jeunes gens excédés qui le 24 juillet 1702 assassinèrent un prêtre, tortionnaire notoire, l'abbé Du Chayla. Ainsi débuta la grande révolte des camisards. Le peuple cévenol fit irruption sur la scène de l'Histoire habituellement écrite par les Puissants. Jacquerie religieuse menée par des prophètes hallucinés ou mouvement pré-révolutionnaire de résistance à l'absolutisme royal, cet événement marqua une étape importante dans la longue marche vers la restauration de la liberté de conscience. Cet ouvrage ne retrace pas l'histoire tumultueuse et cruelle des camisards mais il tente de suivre l'itinéraire singulier de trois personnages qui au coeur des événements des Cévennes ou en léger décalage, représentèrent trois figures de la résistance à l'intolérable et à l'absolutisme du pouvoir. Ainsi Jean Cavalier fut un des chefs de l'insurrection, un guerrier paradoxal qui essaya de négocier une issue pacifique à cette guerre sans merci. Antoine de La Bourlie était catholique mû par un désir démocratique d'instaurer une monarchie parlementaire et tempérée par des Etats provinciaux dotés de pouvoirs importants. Il voulut rallier les camisards à son projet. Marie Durand est née après la guerre des Cévennes mais parce qu'elle refusa d'abjurer sa foi protestante, elle demeura captive trente-huit années dans la terrible tour de Constance à Aigues-Mortes. Puissent, en ce tricentenaire du début du soulèvement camisard, ces trois figures issues de notre passé, nous inspirer le courage de résister à toutes les formes modernes de la barbarie et de l'écervelage médiatisé.
début

Les chasseurs de chimères auteur François Sarkel
En ce début janvier, les affaires sont plutôt calmes pour Arnaud Stolognan qui a l'impression d'hiberner dans son monastère de Lozère. Mais un soir, deux étrangers font irruption chez lui. Et quels étrangers ! Un sexagénaire blessé et une adolescente effrontée. Le sexagénaire est un éminent égyptologue du nom de Sarlon et l'adolescente, prénommée Miquette, n'est autre que sa nièce. L'histoire qu'ils racontent à Arnaud est si incroyable qu'il se retrouve bientôt dans les solitudes glacées du Grand Nord canadien à traquer... les chasseurs de chimères.
Brice Tarvel, alias François Sarkel est né à Reims et réside toujours dans cette ville. Autodidacte, possédé dès le plus jeune âge par la passion de lire et d'écrire, il parvient rapidement à publier des nouvelles de tout genre dans bon nombre de magazines et anthologies, auxquelles viennent bientôt s'ajouter une centaine de scénarios de BD :
  • Arkan, l'écume du diable aux Éditions du Vaisseau d'Argent avec Édouard Aidans
  • Sylve avec Aouamri, série aux Éditions Arboris
  • Mortepierre avec Aouamri, série aux éditionsSoleil Productions
  • L'Amour clés en main avec le dessinateur Fabien Rypert
  • L'Étang qui rétrécissait, aux éditions Cœur de Loup, a obtenu l'Alph-Art Jeunesse à Angoulême en 97
  • Les Traîne-Ténèbres, série chez Soleil, dessinée par Peter Nielsen, puis par Christian Verhaeghe
  • La Couronne de foudre, dessinée par Serge Fino
  • etc...
Parallèlement, sous le pseudonyme de François Sarkel, Brice Tarvel a écrit cinq romans pour différentes collections des Éditions Fleuve Noir.

Amoureux de la Lozère, et plus particulièrement de la région de FLORAC, l'esprit des grands causses et des espaces lozériens hante ses écrits.
début

Si tu reviens en Margeride auteur Jean Lartéguy
La Margeride n'est pas seulement, en Lozère, une montagne de granit usée par l'érosion, celle des eaux, celle des vents, où habitaient jadis des Celtes querelleurs, chevelus, à qui les Romains apportèrent l'ordre, où les légions construisirent les routes que l'on emprunte encore aujourd'hui. C'est une forme d'esprit, que l'on retrouve aussi bien sur les Causses voisins que dans les Cévennes, un mélange de sagesse latine et de folie celtique mais aussi de défiance vis-à-vis de toute forme d'autorité. Répugnants à l'acte gratuit, âpres au gain, durs à la peine, vénérant la réussite, ses habitants sont capables de tous les renoncements et de toutes les folies. Ils peuvent disparaître en plein succès dans une retraite, s'y faire oublier, ou avides d'honneurs et de distinctions se vouer au noble déshonneur des causes perdues. Mais si assoiffés de justice qu'à Dieu lui-même ils demanderaient des comptes. Originaire d'un village de la Margeride, ayant vécu dans les Causses, Jean Lartéguy y a situé les trois romans qui constituent ce recueil. Il nous décrit un monde étrange et passionné, où les femmes ont des pouvoirs magiques, où les soldats rêvent de paix, mais où tous, par orgueil, refusent un destin qui les obligerait à plier le genou. Un hymne à la liberté, l'insolence la vie, dans un cadre magnifique, à l'ombre de la guerre.
début

Voyage avec un âne dans les Cévennes auteur Robert Louis Stevenson
Photographe, historien d'art de formation, découvrant voici plusieurs années les Cévennes et la beauté libre de leurs paysages, Nils Warolin a séjourné à de nombreuses reprises dans cette région, y retrouvant les traces de Robert Louis Stevenson. Parcourir ce pays sauvage et secret, presque inchangé depuis le voyage de l'écrivain écossais en septembre 1878, du Monastier (près du Puy, en Haute-Loire) jusqu'à Saint-Jean-du-Gard (non loin d'Alès), c'est partager une approche sensuelle et poétique de la nature où le voyage dans le monde se double d'un itinéraire intérieur. Stevenson ramena de cette marche sur le chemin des bergers, dans l'ombre encore de la guerre des Camisards, un texte devenu mythique ; les photographies de Nils Warolin restituent cette superbe traversée initiatique de douze journées d'automne au coeur des vastes plateaux volcaniques du Velay, des crêtes dénudées du Mont Lozère et des vallées des montagnes cévenoles.

début home livre d'or e-mail Les amis de la Lozère
haut de page accueil livre d'or e-mail Association des amis de la Lozère

Votez pour ce site au Weborama