Les amis de la Lozère : cliquez ici pour revenir à l'accueil Le site pour découvrir et aimer la Lozère
Google
 
Web Sur AMILO
carte - géographie - Aubrac - Margeride - Causses - Cévennes - histoire - hommes - faune - flore - gastronomie
photos - cinéma - livres - peinture - hébergement - activités - Bête du Gévaudan
e-card - fonds d'écran - liens - plan du site - CNIL - Livre d'Or - la lettre - contact
>>accueil>>histoire>>

La bête du Gévaudan Un peu d'histoire

Les grands moments de l'histoire de la Lozère au travers de l'Histoire ou des histoires, des contes et des légendes, ou des chroniques locales.

Tournez les pages de l'histoire
L'ogre de Malbouche
L'usine des Faux
Numérologie Cévenole
La Valette
les camisards
le moulin des Bessons
la croix des Anglais
on a volé la peyro plantado

la Le camp de Rieucros
la Ménagerie Pezon
la Bête du Gévaudan
Autrefois... dans nos forêts...les loups
les baronnies
le chemin de Compostelle
Tistou le berger de la bastide

L'arrivée des éoliennes
L'origine de la Lozère
la Non Pareille
le grand connétable Du Guesclin
Le dernier loup de l'Aubrac
le château de Billières
L'homme qui parlait à l'oreille des brebis

La croix des Anglais

La croix des Anglais est située à l'entrée de la Ville de Saint Chély d'Apcher sur la nationale N9.
L'origine du nom de Saint Chély d'Apcher vient d'une succession de déformations progressives : « Villa de Saint Eler » - « Saint Elé » - «Saint Eli de Gévaudan» - «Santch Eli »... (Dans d'autres textes on fait référence à Saint Hilaire alors évêque de Mende pour arriver à Santch Eli en patois ndlr).
Entre la Margeride, l'Aubrac et le Cantal, à 1000m d'altitude, Saint Chély d'Apcher était au XIIIème siecle une petite bourgade de 40 feux (environ 200 habitants). Au point culminant «Le Chastel» le Château défensif a dû être construit à la même époque à l'emplacement d'une manse seigneuriale ancienne. De son donjon (le clocher actuel) on correspondait par feux avec les tours d'Apcher au NE et Montaleyrac au N. 0.
En 1360, les états particuliers du Gévaudan réunis en la ville de Mende relatent dans les procès-verbaux de délibération que : « Les Anglais ravagent le Gévaudan, le Rouergue et l'Auvergne... »
C'est en 1362 qu'une horde de pillards Anglais est anéantie (à l'entrée du Village) par les habitants de cette bourgade aidés des bergers, au moyen de barres et fourches et à leur tête Guérin VI et Guérin VII d'Apcher..
L'ennemi (Anglais) fut repoussé et le souvenir de cette mémorable journée est rappelé par l'émouvante Croix de pierre érigée à la sortie de Saint-Chély d'Apcher route de Saint-Flour et désignée comme Croix dite des Anglais de 75 cm de haut et où dans un médaillon creusée au centre des bras a été sculpté un agneau pascal.
Un poète du terroir a relaté cette émouvante bataille  : 
Alors comme un éclair, du Couder à Billières, du château du Toural et jusqu'à la Roueyre les hommes sautent sur leurs bâtons, leurs manches d'outils, leurs fléaux ! Et les femmes saisissent les Aiguillons : Tous montent vers le rocher blanc ! Il faut leur balancer çà, en avant les Barres !

Les habitants de ce village couverts de gloire sont entrés dans l'histoire à grands fracas et portent aujourd'hui fièrement le nom de Barrabands (barres en avant).
 
...dans un médaillon creusée au centre des bras a été sculpté un agneau pascal... La croix au début du siècle, avant restauration

(textes de Jean-Claude Bonnal - photos de Laurent Collet et Jean-Claude Bonnal)

début


début home livre d'or e-mail Les amis de la Lozère
haut de page accueil livre d'or e-mail Association des amis de la Lozère

Votez pour ce site au Weborama