Les amis de la Lozère : cliquez ici pour revenir à l'accueil Le site pour découvrir et aimer la Lozère
Google
 
Web Sur AMILO
carte - géographie - Aubrac - Margeride - Causses - Cévennes - histoire - hommes - faune - flore - gastronomie
photos - cinéma - livres - peinture - hébergement - activités - Bête du Gévaudan
e-card - fonds d'écran - liens - plan du site - CNIL - Livre d'Or - la lettre - contact
>>accueil>>flore

La flore

Pays préservé, malgré un climat rude, la Lozère possède une flore très particulière. Mais surtout d'une richesse extême. Des fleurs des champs aux arbres en passant par les sous bois, c'est un véritable jardin secret à qui saura le découvrir. Par exemple, savez vous que l'on peut y trouver des orchidées ou des plantes carnivores ?

arméria ancolie anémone aster cèpe châtaigne coquelicot
crocus genêt gentiane jonquille narcisse orchidée violette
Cliquez sur les photos pour les voir en grand

violette
Espèces de Violacées du genre Viola (comme toutes les pensées) caractérisées par des fleurs dont les deux pétales supérieurs sont dressés, les trois autres étant dirigés vers le bas. Elles aiment les lieux herbeux et boisés. Dans le langage des fleurs, la violette, représente la modestie et la pudeur, par allusion à la petite corolle qui semble hésiter à sortir de son écrin de feuilles.
coquelicot
Le coquelicot (Papaver rhoeas - famille des pavots) est une plante annuelle à racine pivotante blanchâtre d'où partent plusieurs radicelles latérales; les tiges, hautes de 30 à 80 cm, sont couvertes de longs poils soyeux. Les feuilles de base, qui forment une épaisse rosette, sont divisées, lancéolées ou elliptico-allongées, et ont un bord denté, un sommet pointu et une base qui se rétrécit et un long pétiole; les feuilles de la tige sont plus simples et sessiles. Toutes sont couvertes de poils doux et soyeux. Les fleurs sont solitaires, portées par un long pédoncule; elles ont un calice caduc formé de 2 sépales et une corolle aux 4 pétales rouge vif. D'abord écrit coquelicoq (1545), son nom est une variante de l'ancien français coquerico, désignant le coq par onomatopée. Il s'agit d'une métaphore entre la couleur de la fleur et celle de la crête du coq.
gentiane
Les gentianes ne sont trop souvent connues que par la liqueur, dite gentiane, de goût amer et aux propriétés toniques et dépuratives, que fournit le rhizome de la Gentiana lutea, la grande gentiane. Elles portent pourtant de très jolies fleurs jaunes, Elles peuvent atteindre deux mètres de haut; leurs feuilles très larges, ont une couleur glauque. Mais elles sont peu cultivées par les horticulteurs. Elles poussent surtout en montagne. Grande herbe robuste et vivace, elle peut vivre 50 ans et met 10 ans pour fleurir la première fois. Famille des gentianacées, qui sont des dicotylédones de l'ordre des contortales, lequel comprend également la pervenche et le laurier-rose. Il existe plus de 600 espèces.
anémone pulsatille
L'Anémone pulsatille (Pulsatilla vulgaris) est une plante herbacée vivace de la famille des Ranunculaceae. Les fleurs séchées au four et pulvérisées, permettent l'élaboration d'une poudre à éternuer réputée pour chasser les migraines. Fraîche, cette plante est toxique, caustique et irritante. Elle mesure de 10 à 30 centimètres. Les feuilles en rosette sont argentées, velues et pétiolées. Les fleurs sont violet-pourpre.
arméria des sables
Armeria arenaria (arméria faux plantain), Le genre Armeria (les armérias ou arméries) appartient à la famille des plombaginacées, dont font aussi partie les statices (lavandes de mer). Il est constitué de plantes vivaces herbacées à rosette de feuilles basales, à fleurs pentamères (tous les éléments sont au nombre de 5 ou multiples de 5) groupées en pseudo-capitules. L'une des principales particularités du genre est la présence, au sommet du pédoncule, d'une gaine membraneuse, fragment de la feuille qui enveloppait la pousse florifère. L'autre fragment est en principe présent au pied du pédoncule. L'inflorescence est entourée par un involucre de bractées membraneuses disposées sur plusieurs rangs. Le nom armeria viendrait du celtique ar mor (= bord de la mer), plusieurs espèces poussant en effet au bord de la mer ou de l'océan.
aster
Le genre Aster (mot grec signifiant "étoile", à cause de la forme de l'inflorescence florale) est très important par le nombre d'espèces (environ 600) et de variétés.Cette plante aime les sols calcaires ou basiques, les pâturages rocailleux et les terrains rocheux. Elle peut atteindre 20 cm. Elle présente des tiges simples, à feuilles entières, d'un vert grisâtre. Ces plantes sont de grands capitules, solitaires, jaunes au centre à fleurs périphériques d'un violet mauve.
ancolie
Les ancolies sont des plantes herbacées vivaces de la famille des renonculacées et du genre Aquilegia. Il en existe une soixantaine d'espèces en Europe. La plus répandue est Aquilegia vulgaris, l'ancolie commune, très rare en plaine mais fréquente en moyenne montagne et en montagne (jusqu'à 2000 mètres). Plante vivace ramifiée assez duveteuse, à feuilles biternées, à fleurs généralement violettes. Les fleurs (2 à 3 cm), groupées en panicules lâches, comportent cinq sépales et cinq pétales en cornet, dont la base est prolongée par un éperon recourbé. Les nombreuses étamines sont saillantes. On la trouve dans les bois dégagés, les broussailles, les prés et les talus. Le nom scientifique est dérivé du latin aquila (= aigle). On suppose qu'ancolie a subi l'influence du mot mélancolie.

début

photos : Pierre Plagnes - textes : Laurent Collet avec l'aide de wikipédia


début home livre d'or e-mail Les amis de la Lozère
haut de page accueil livre d'or e-mail Association des amis de la Lozère

Votez pour ce site au Weborama